Aller à la navigation | Aller au contenu

Les Cahiers de Didactique des Lettres
Revue de didactique des savoirs et des savoir-faire pour l'enseignement du français

Appels à communication

Vanessa Loubet-Poëtte

Lire et être lecteur : quelle(s) lecture(s) dans l’enseignement ?
Journée de réflexion didactique du 7 mai 2014

Annonce et actualité

1Placé au centre du processus littéraire depuis les théories de la réception de l’école de Constance avec les travaux de Jauss et Iser, le lecteur est considéré comme actif, sujet lisant et garant du sens du texte en puissance. Mais s’intéresser la question de la lecture, comme un acte ou comme une pratique, dans le cadre précis de l’enseignement secondaire, c’est se confronter à une figure spécifique du lecteur, distincte de l’image idéale du « lector in fabula » d’Eco. Au collège et au lycée, le lecteur/élève est d’abord un lecteur en devenir, en plein apprentissage de la langue, de l’écriture et de la littérature. Lecteur perfectible, il accède au fur et à mesure des classes à des pratiques de lectures différentes, est soumis à des exigences progressives et enrichit son expérience par ses lectures scolaires et ses lectures personnelles.

2Pour cette journée de réflexion didactique, il sera important d’associer des travaux universitaires, didactiques et pédagogiques de manière à apprécier la place de la lecture dans et pour la pratique de l’enseignement. S’il ne s’agit pas en premier lieu de définir théoriquement ce qu’est la lecture littéraire, il apparaîtra opportun de réfléchir avec précision et distance critique aux pratiques qui peuvent mener à cette lecture littéraire, mais sans exclure d’autres types de lecture. Les communications pourront être en outre l’occasion de mieux déterminer et de discuter certains concepts de la didactique du français.

3Pour ce faire, plusieurs axes de recherche seront à privilégier. Non-exclusifs, ils pourront être croisés et les communications pourront s’appuyer sur des travaux théoriques et critiques, mais aussi être l’écho de pratiques expérimentées en classe face aux élèves.

4Le premier axe concernera les différents supports de la lecture, d’un point de vue synchronique. Est-ce que la multiplicité des supports à disposition (éditions intégrales annotées ou non, manuels scolaires, textes illustrés, bandes dessinées, liseuses numériques, accès facilité au matériel génétique, etc.) conditionne plusieurs types de lecture ? L’examen de pratiques diachroniques de la lecture jusqu’à l’ère du numérique pourra être également l’occasion de se demander dans quelles mesures elles s’adressent à plusieurs profils de lecteurs. On pourra notamment envisager les changements occasionnés par la matérialité même de l’objet livre, passé par les états successifs du texte déroulant (volumen), du texte juxtaposant (livre relié) et du texte défilant (texte numérisé).

5Un deuxième axe associera la pratique de la lecture avec les exigences et les attentes de l’apprentissage scolaire. L’appréciation des différents types de lectures méthodologiques (lecture analytique, lecture méthodique, lecture cursive) permettra de confronter les attentes des textes officiels et les pratiques dans la classe. Les questions relatives à l’évaluation de la lecture mériteront d’être posées : comment évaluer la lecture cursive à l’heure d’Internet ? comment concilier lecture et compétence(s) ? quels outils pour aider le lecteur à (mieux) lire ? comment développer des compétences de lecture transdisciplinaire ?

6Enfin, un dernier axe déplacera la réflexion du champ de l’acte de lire vers celui du plaisir de lire. En évoquant la nécessité de favoriser l’autonomie et la liberté de l’élève/lecteur, il sera possible de s’interroger sur les moyens de valoriser la lecture personnelle et de faire exister, aux côtés des textes recommandés par les programmes, les textes que les élèves choisissent seuls.  

7Les intervenants sont invités à soumettre un résumé de leur communication d’environ 2500 caractères à l’adresse suivante : journee.reflexion.didactique.lettres@univ-pau.fr

8La journée de réflexion aura lieu le mercredi 7 mai, à l’UFR Lettres, Langues, Sciences Humaines et Sport (LLSHS) de l’Université de Pau et des Pays de l’Adour, en salle du Conseil.

9Les communications seront publiées dans la revue électronique Les Cahiers de Didactique des Lettres, actuellement en cours de création.

10N.B. : Le repas du midi des intervenants sera pris en charge, mais pas les frais de transport ni d’hébergement.

Pour citer ce document

Vanessa Loubet-Poëtte, «Lire et être lecteur : quelle(s) lecture(s) dans l’enseignement ?», Les Cahiers de Didactique des Lettres [En ligne], Appels à communication, mis à jour le : 19/04/2014, URL : https://revues.univ-pau.fr/cahiers-didactique-lettres/183.