Aller à la navigation | Aller au contenu

Les Cahiers de Didactique des Lettres
Revue de didactique des savoirs et des savoir-faire pour l'enseignement du français

Réflexions didactiques

Martine Rived

Être muet en français et au français

Article

Texte intégral

1Sous l’angle du handicap, j’ai essayé de traiter la question de l’apprentissage du français en classe. « Être muet en français et au français » a fait l’objet d’une communication dans la 5e journée d’études didactiques organisée par le Master MEEF de Lettres et le laboratoire CRPHLL à l’Université de Pau et des Pays de l’Adour le 10 Mai 2017.

2Sur la base de mon expérience professionnelle de la mission handicap, plus précisément de la fonction d’accueil et d’accompagnement des étudiants en situation de handicap, ma communication orale pour entendants a duré 25 minutes. Elle s’est faite en 5 parties.

3La première a consisté à concentrer l’attention des présents sur mes mots sans sons, avec gestes. 40 mots de présentation, puis avec sons et sans geste.

4Sans commentaire, j’ai donné la parole à Ophélie, actrice sur Youtube, pour une séquence parlante. Elle est une jeune fille sourde profonde non muette particulièrement éduquée au français et pertinente dans son exposé « Entendre et comprendre, quelle différence ?1 », présenté en guise d’introduction.

5La troisième partie fut l’exposé de 4 situations concrètes de 4 étudiants en situation de handicap déclarés et reconnus en situation de handicap (anonyme) à l’UPPA, atteints de ce trouble, à des degrés divers de la première année au Master 2, en Lettres, en LEA, en Histoire, et en Physique-Chimie. Des compensations personnelles et universitaires mises en place pour leurs études et pour leurs examens à l’UPPA ont été exposées ainsi que les résultats positifs et les échecs (l’évaluation et l’obtention ou pas des diplômes étant le critère).

6En quatrième partie, après m’être assurée qu’aucun auditeur n’avait besoin de lire sur mes lèvres, j’ai choisi de lire un poème de Philippe Jacottet issu de la section « Parler » du recueil À la lumière d’hiver2. Le handicap de la surdité renvoie à l’idée de la mort d’un sens. Cette poésie explore avec bonheur le passage recréé du sens de sa vie m’a-t-il semblé, de l’individu en situation présente de handicap au plus universel de sa présence au monde, dans un français « goûteux ».

7La cinquième et dernière partie de cet assemblage éclectique a porté sur l’appareillage, la langue des signes et le codage du français, sur les qualités observées de développement des autres sens en compensation individuelle : le geste, la présence corporelle, la capacité de concentration visuelle, la brièveté des transmissions émotionnelles qui donnent lieu à une extrême réactivité et une grande vivacité d’esprit.

8Pour terminer, je fais cette réflexion basée sur l’expérience professionnelle : plus tôt le diagnostic est posé, plus tôt l’enfant, l’adolescent, plus tard la personne vieillissante, peut assumer la compensation à titre personnel ou en en demander une compensation que la loi de 2005 en faveur du handicap protège. Il est crucial d’éviter que ce trouble non repéré, non assumé, non compensé ne provoque à terme d’autres troubles associés.

9Pour la formation des futurs enseignants à l’ESPÉ, une prise de conscience des futurs enseignants que leur auditoire n’est pas vraiment un standard sur le plan sensoriel est nécessaire et peut assurer quelques succès des apprentissages en particulier celui de la langue française.

Notes de fin numériques :

1 < https://www.youtube.com/watch?v=T_7oTY2b49Y> (consulté le 2 mars 2019).

2 Philippe Jaccottet, À la lumière d'hiver, Gallimard, Paris, Folio plus Classique, [1977] 2011, p. 45.

Pour citer ce document

Martine Rived, «Être muet en français et au français», Les Cahiers de Didactique des Lettres [En ligne], Numéro en texte intégral, La classe de Français, espace et scène de parole(s), Réflexions didactiques, mis à jour le : 29/08/2019, URL : https://revues.univ-pau.fr/cahiers-didactique-lettres/587.

Quelques mots à propos de :  Martine Rived

UPPA, Mission Handicap